Taiwan veut construire ses propres sous-marins et inaugure un chantier naval à Kaohsiung

18
La présidente Tsai Ing-wen s’est rendue aujourd’hui à la cérémonie d’inauguration d’un chantier naval dans la ville méridionale de Kaohsiung (Image : CNA)

La présidente Tsai Ing-wen s’est rendue aujourd’hui à la cérémonie d’inauguration d’un chantier naval dans la ville méridionale de Kaohsiung. La présidente en a profité pour réaffirmer la capacité du pays à construire ses propres sous-marins « Made in Taiwan » : « La construction nationale est notre seule voie. L’acquisition de la technique et du degré le plus élevé de sophistication ne se fera évidemment pas sans difficulté. Mais après les discussions portant sur les études qui ont été réalisées, j’ai pris la décision de rassembler notre marine, l’Institut national des sciences et des technologies de Chung-shan et nos fabriquants pour dépasser ensemble ces difficultés. »

Taiwan possède actuellement quatre sous-marins en service : deux bâtiments vieux de 70 ans donnés par les Etats-Unis en 1970, et deux autres achetés aux Pays-Bas vieux de 30 ans. Mais suite à la pression de Pékin, les Pays-Bas se gardent désormais de signer des contrats avec Taiwan.

L’inauguration du premier sous-marin « Made in Taiwan » en 2024 fait partie des promesses électorales de Tsai Ing-wen, qui a affirmé la pertinence pour Taiwan de la notion de « guerre asymétrique ». La présidente a enfin insisté sur le rôle des sous-marins de construction nationale dans la protection de la souveraineté taiwanaise dans ses eaux territoriales.

Un modèle miniature du prototype du sous-marin indigène a été dévoilé lors de la cérémonie d’inauguration. Le prototype est doté d’un gouvernail en forme de croix, sensé réduire le risque de collision lors de la mise à quai ainsi que le bruit généré par la circulation des hélices.