Le Centre de contrôle des maladies dément la présence du virus de l’hépatite du rat à Taiwan

7
(Image d'archives)

Appelant à ne pas céder à la panique, le Centre de contrôle des maladies a déclaré aujourd’hui qu’aucun cas d’hépatite E du rat (HEV) n’avait été rapporté à Taiwan pour le moment.

Des craintes subsistent depuis qu’il a été rapporté qu’une des trois personnes récemment infectées avait effectué une visite sur le territoire taiwanais en janvier dernier. Le vice-directeur général du Centre de contrôle des maladies Lo Yi-chun (羅一鈞) a tenté de se montrer rassurant, précisant que la date d’infection de la personne n’étant pas connue, il était impossible d’établir si le séjour à Taiwan avait été effectué pendant la période d’incubation du virus, qui peut durer de 15 à 64 jours.

Lo Yi-chun a conseillé aux Taiwanais se rendant à Hong Kong de se montrer prudents et d’éviter les marchés traditionnels, qui peuvent montrer des signes d’infestation.

L’Université de Hong Kong avait prouvé en septembre dernier que le virus de l’hépatite du rat pouvait infecter les êtres humains. Un premier patient avait été diagnostiqué avec ce virus, probablement infesté via des aliments contaminés par des excréments de rat.