La flûte Dizi suit les méandres du fleuve

18
Flûtes chinoises (photo wikimedia commons)


La flûte traditionnelle en bambou, dizi, suit les méandres des fleuves pour nous proposer des partitions reflétant la majesté de la nature et les sentiments de l’âme qui erre dans ces paysages.

Au menu de notre programme:
Paysage de la rivière Wu: Le compositeur Zhao Song-ting, de l’école du nord dans le sillage de Liu Guan-yue, puise dans les tonalités de la musique folk de Jinhua, sa région natale en essayant de traduire en musique les variétés et richesses locales, tantôt avec la flûte classique qudi, tantôt avec la flûte aiguë, le tout pour une harmonie réussie faisant de la pièce une composition d’anthologie pour flûte chinoise traditionnelle.
La vie le long du fleuve Qin: Cette pièce est l’oeuvre de Zeng Young-qing qui puise ses notes dans la musique traditionnelle des plus classiques dont on reconnaît l’élégance et les fioritures exquises. La vie le long du fleuve Qin porte bien son nom. Par les tonalités Qin, Wanwan et Meihu, la composition dépeint la vie, les mœurs et coutumes des habitants tout le long de ce fleuve de près de 1300 km.
Chanson du souvenir : La mélodie principale prêtée à la flûte s’appuie sur les instruments à cordes traditionnels qui empruntent les airs des opéras du Hebei. Cette chanson du souvenir composée par Liu Guan-yue s’appuie sur le contraste de la joie et de la nostalgie.

Excellente écoute !