Taiwan réagit aux nouvelles rumeurs de rupture diplomatique avec les îles Salomon

32
Tsai Ing-wen et Manasseh Sogavare en 2017 (Image : RTI)

La diplomatie taiwanaise a réagi hier soir à la publication, le même jour, d’un article mentionnant une possible rupture diplomatique entre Taiwan et les îles Salomon dans les 100 prochains jours.

L’article en question a été publié par le quotidien britannique The Guardian, qui affirme avoir eu connaissance du contenu d’une réunion ayant eu lieu lundi entre le ministre des Affaires étrangères salomonien Jeremiah Manele et le premier ministre australien Scott Morrison.

Le directeur du Département de l’Asie orientale et du Pacifique du ministère des Affaires étrangère Ger Baushuan (葛葆萱) a précisé que la majorité des 50 parlementaires salomoniens soutenaient le maintien des relations diplomatiques du pays avec Taiwan.

« je ne me risquerai pas à donner un pourcentage, mais je peux dire que les partisans de la Chine constituent une très faible minorité. Je ne sais pas lesquels, mais ils sont très minoritaires. Notre taux de soutien est très élevé, en particulier au sein de la population. Hormis un ou deux médias qui sont plus proches de la Chine, on peut voir le soutien de l’opinion à travers les médias, avant et après les élections. »

Il a également été ajouté que le délai de cent jours faisait référence à un document-cadre listant les politiques et sujets prioritaires des 100 premiers jours du mandat de Manasseh Sogavare. Les rumeurs concernant une éventuelle rupture diplomatique en faveur de Pékin se sont multipliées depuis le début de la campagne électorale et la mise en place du nouveau gouvernement aux îles Salomon.