Manifestations à Taiwan contre le projet de loi d’extradition hongkongais

27
Soutenus par les Taiwanais, les étudiants hongkongais à Taiwan protestent contre la loi d'extradition de leur territoire (image : RTI)

Le Parlement hongkongais a repris l’examen du projet de loi sur l’extradition de criminels vers la Chine ce mercredi 12 juin. Alors que les protestataires hongkongais appellent aujourd’hui tous les habitants de l’ancienne colonie britannique à la grève, les Taiwanais continuent à manifester leur solidarité vis-à-vis du mouvement pro-démocratie à Hong Kong.

Ce matin, des représentants d’une vingtaine d’organisations se sont rassemblés devant le bureau de représentation hongkongais à Taipei. Ils ont demandé aux autorités de Hong Kong de suspendre les procédures de législation et d’écouter d’abord la voix du peuple. Ils ont également conseillé au gouvernement taiwanais de réexaminer les lois régissant les relations avec Hong Kong.

Parmi les organisations présentes figurent entre autres l’Eglise presbytérienne, le Human Rights Network for Tibet & Taiwan ainsi que Taiwan March. Lin Fei-fan (林飛帆), fondateur de cette dernière organisation et ancien leader du mouvement étudiant des Tournesols de 2013, a tenu à souligner que le texte hongkongais concerne aussi les Taiwanais : « Je ne peux plus entrer dans le territoire hongkongais depuis 2014. Jusqu’ici je pouvais encore y faire escale mais si cette loi est votée, les activistes comme moi risqueraient d’être emmenés vers la Chine. Autrement dit, beaucoup de Taiwanais seront exposés à de tels risques. »

Des étudiants hongkongais dans plusieurs villes à Taiwan organisent des sit-in pour soutenir les manifestants à Hong Kong. De plus en plus de Taiwanais les rejoignent.