Dans l’objectif : Des objets funéraires de Taiwan présentés au Quai Branly

16

Le Musée du quai Branly – Jacques Chirac à Paris ouvre aujourd’hui les portes de sa nouvelle exposition consacrée à un aspect bien particulier de la culture funéraire taïwanaise. L’exposition, programmée du mardi 18 juin au dimanche 27 octobre et intitulée « Palace Paradis. Offrandes funéraires en papier de Taïwan », est le fruit d’un partenariat avec le Musée des beaux-arts de Kaohsiung et le Centre culturel de Taïwan à Paris. Elle propose des créations des ateliers Hsin Hsin et Skea, réalisées pour l’occasion.

L’exposition permettra aux visiteurs de découvrir des reproductions miniatures d’objets (voiture, montres, vêtements, plats, mais aussi villas) du monde des vivants que les proches des défunts brûlent dans l’espoir de les transmettre à leurs êtres chers, dans l’au-delà. Ces objets funéraires de papier, appelés zhiza ou zhizha (紙紮) en chinois, témoignent de la continuité et de l’adaptation à la société moderne de consommation d’une coutume chinois très ancienne.