L’AIT inhume une capsule temporelle dans ses nouveaux locaux

8
Brent Christensen, directeur de l'AIT, prépare la capsule temporelle de son établissement derièrement inauguré (aimable crédit de l'AIT)

Depuis 1795, il est une tradition des Américains d’enterrer une capsule temporelle lors de l’emménagement dans de nouveaux locaux. Aujourd’hui, l’Institut américain à Taiwan (AIT) a révélé sur Internet qu’il a respecté cette tradition dans son nouveau bâtiment dans l’arrondissement de Neihu à Taipei officiellement inauguré le 12 juin dernier.

Cette capsule contient des photos, un exemplaire du livre « Regarding Taiwan » proposé par la présidente Tsai Ing-wen, un mémoire sur les relations taiwano-américaines proposé par le ministère des Affaires étrangères taiwanais, mais aussi une lettre de l’actuel directeur de l’AIT Brent Christensen et une autre de son adjoint Raymond Greene, adressées toutes deux à leurs futurs sucesseurs. Selon l’Institut, la capsule temporelle ne sera exhumée que dans cinq decennies, soit en 2069.