Tsai Ing-wen réagit à la décision de Pékin de suspendre les voyages individuels à Taiwan de ses ressortissants

21
L'aéroport de Taoyuan (Image : archives CNA)

La présidente Tsai Ing-wen (蔡英文) a réagi ce matin à l’annonce faite hier par Pékin de suspendre la délivrance des autorisations de ses ressortissants à se rendre à Taiwan dans le cadre de voyages individuels. Le gouvernement chinois a invoqué, pour justifier la limitation, qui ne concerne toutefois pas les voyages organisés en groupe – qui représentent l’immense majorité des visiteurs chinois sur l’île, l’état actuel des relations interdétroit.

La présidente a affirmé avoir déjà prévenu le Yuan exécutif que par expérience et à l’approche des élections, on pouvait s’attendre à ce que la Chine utilise le tourisme à des fins de pression politique. Elle a précisé que le ministère des Transports avait déjà émis des propositions visant à anticiper ce choc et à stimuler les dépenses et le tourisme national. Elle a également rappelé que le nombre de touristes étrangers à Taiwan avait atteint un nouveau record historique en fin d’année dernière, et que les origines des visiteurs étaient de plus en plus variées, réduisant ainsi la dépendance envers les touristes chinois.

« Nous croyons que ces façons d’agir ont une influence qui ne fait pas de différence entre bleu et vert, ou entre villes et comtés. Cela affecte tous les professionnels de l’industrie, et ce peu importe le parti politique. C’est pourquoi j’aimerais dire aux autorités de Pékin qu’utiliser les touristes comme outil politique ne fera que susciter le mécontentement des Taiwanais. Le tourisme ne devrait pas être politisé, et le tourisme politisé ne peut connaître un développement stable. »