Restriction sur les touristes chinois : le tourisme taiwanais ne sera pas conditionné par les touristes chinois selon le ministre des Transports

11
Groupe de touristes chinois (Image CNA)

La Chine a annoncé le 31 juillet dernier la suspension de la délivrance d’autorisation de visite individuelle pour Taiwan à partir du 1er août pour les habitants des 47 villes qui  étaient jusqu’alors autorisés à faire le voyage sans intégrer un groupe.

Suite à cette annonce, beaucoup de médias évoquent l’impact économique d’une telle mesure. Aujourd’hui, le ministre des Transports, Lin Chia-lung (林佳龍), a relativisé la soi-disante catastrophe économique en rappelant que ce n’était pas la première fois et ni la dernière fois que la Chine interrompt la venue de ses ressortissants. Il a indiqué que cette suspension qui intervient quelques mois avant l’élection présidentielle taiwanaise a pour tentative d’influencer les électeurs taiwanais.

Il a également ajouté que la Chine avait l’habitude d’utiliser son propre peuple à des fins diplomatiques. La politique touristique taiwanaise s’adaptera à ces mesures et ne dépendra pas de la présence des Chinois : « La Chine ne manipule pas ses touristes de cette manière uniquement envers Taiwan, elle avait agi de telle sorte lors de l’affaire du missile THAAD avec la Corée du Sud. Et avec le Japon elle avait aussi réduit le nombre de touristes. La Chine en tant qu’un pays autoritaire prend en ôtage son propre peuple pour manipuler les affaires diplomatiques. Taiwan se retrouve en première ligne est toujours prêt à accueillir les touristes chinois, mais sans avoir à en être dépendant, c’est notre plan de développement du tourisme à long terme. »

Il a rajouté qu’en réalité les effets de manipulation touristique de la Chine sont en baisse progressive depuis l’année dernière. Le gouvernement allouera un budget de 3,6 milliards de dollars taiwanais soit plus de 102 millions d’euros pour favoriser le tourisme national pour le 4e trimestre de l’année.