Le musée national des droits de l’Homme ouvrira bientôt ses portes

9

Le parlement a adopté hier en troisième lecture la loi sur l’organisation du musée des droits de l’Homme. Le musée, qui est en préparation depuis plus de six ans, devrait ouvrir ses portes prochainement. La ministre de la culture Cheng Li-chiun [鄭麗君] a déclaré aujourd’hui que l’adoption de la loi visait à faire face au règne dictatorial du passé, à promouvoir la restauration de la vérité, et constituait une base pour l’éducation. Toutefois, elle a précisé que ceci n’était qu’une partie de la justice transitionnelle, qui comprend aussi la recherche des faits historiques réels, la réparation et la compensation ainsi que la gestion des symboles de la dictature passée.

 

Quant à la question de la transformation du Mémorial Chiang Kai-shek qui a récemment fait controverse, la ministre a indiqué qu’en raison de la sensibilité de ce dossier, des discussions seraient d’abord tenues entre des groupes civils et gouvernementaux pour parvenir à un consensus:  « En même temps que nous promouvons la législation de l’organisation du Musée des droits de l’Homme, nous devons aussi respecter les mêmes standards. Avec l’anniversaire des 30 ans de la fin de la loi martiale cette année, nous recommençons à nous interroger sur le fait de savoir si nous devrions continuer de commémorer d’anciens dictateurs sur une base légale et par le biais d’une institution. C’est pourquoi, nous souhaitons commencer la transformation du Mémorial Chiang Kai-Shek cette année en invitant toute la société à en discuter pour qu’un consensus soit trouvé. Cela fait, nous établirons un projet de loi à soumettre au vote parlementaire.»