C’est le Kuomintang qui a dirigé les efforts de guerre de la Chine il y a 70 ans !

3

En marge d’une activité du ministère de la Défense visant à marquer le 70e anniversaire de la fin de la guerre, le Président Ma Ying-jeou a réitéré le rôle majeur du Kuomintang à la tête de la Chine durant la Seconde Guerre mondiale, même si le parti communiste chinois n’était pas entièrement absent dans ces efforts de guerre : « En réalité, comme en atteste la majorité des données historiques, il apparaît clairement que durant la guerre de résistance contre le Japon, le gouvernement Kuomintang avait la position de leader que ce soit sur la ligne de front ou derrière les lignes ennemies. Des 22 batailles majeures durant la guerre, le parti communiste chinois n’a été en ligne de front qu’en septembre 1937, lors de la bataille de Pinxinguan à Taiyuan. Après cela, le parti communiste s’est engagé dans les guérillas derrière les lignes en évitant tout affrontement direct avec les troupes japonaises. Son objectif était de préserver leurs forces tout en amenuisant les troupes locales et n’hésitant pas à attaquer les troupes nationalistes pour étendre leurs fiefs. »

Ainsi, Ma Ying-jeou a exhorté Pékin à faire face à la réalité historique. Le Chef de l’Etat taiwanais a cependant souligné l’apaisement des relations interdétroit, rappelant que les deux côtés ont engagé un axe de réconciliation et de coopération dans le cadre du consensus de 1992 autour d’une seule Chine, chaque partie l’interprétant à sa manière.