Hung Hsiu-chu met l’accent sur la parité des sexes

13

La candidate du Kuomintang au scrutin présidentiel de 2016 a souligné aujourd’hui l’importance qu’elle accorde à l’amélioration du statut des femmes, souhaitant à ce titre une meilleure prise en compte de la parité des sexes dans la sphère politique.

 

Hung Hsiu-chu a cité l’exemple du parlement pour illustrer sa position, en marge de sa participation au Congrès asiatique 2015 des femmes parlementaires : « Selon plusieurs recherches de mouvements féministes, un taux de 30% de femmes en politique est un seuil clé. Dès que ce seuil est dépassé, la participation des femmes en politique permet d’avoir une réelle implication sur le contenu des politiques et sur la culture politique. En principe, Taiwan a déjà atteint ce niveau, cependant je ne peux m’empêcher d’espérer qu’un jour, la moitié des députés soient des femmes en me demandant quel changement qualitatif cela pourrait apporter. Mais que la gente masculine ne s’inquiète pas, je suis persuadée que le résultat n’en sera que meilleur par rapport aux 30% actuels. »

 

Hung Hsiu-chu a également plaidé pour une éducation renforcée autour de la question du genre, dans le sillage de la promotion de l’égalité des sexes engagée à Taiwan vers la fin des années 1990 et inscrite dans la loi depuis 2002.

Elle s’est par ailleurs félicitée de voir que sur le marché du travail, la situation des femmes à Taiwan atteint le 2e rang mondial de l’Indice onuséen d’inégalités de genre quand bien même Taiwan n’est pas membre de l’ONU. En 2013, la participation des femmes à la vie active était de 50,6% parmi lesquelles 82% jouissaient d’un salaire égal à celui des hommes pour un poste identique.