Le Dôme de Taipei pourrait être confié à un consortium de banques

8

La date limite accordée au groupe Farglory pour remédier aux problèmes de sécurité du Dôme de Taipei est arrivée à son terme hier.

 

Le maire adjoint de la ville de Taipei, Teng Chia-chi a annoncé ce matin que Taipei notifie désormais les banques créancières de la situation pour une éventuelle prise en charge du projet : « La violation du contrat par le groupe Farglory est une réalité actuelle. Le groupe n’a pas obtenu le permis d’exploitation à la date limite définie dans le contrat. Compte tenu des faits, nous nous conformons à notre contrat BOT engageant nos deux parties et selon l’article 19,4, nous informons les organismes créanciers d’une éventuelle prise en charge financière à venir. »

 

Désormais, c’est aux banques créancières de ce projet BOT, build-operate-transfert, de réfléchir à une prise en charge financière du complexe sportif et commercial. Notons que les plus grands créanciers de ce projet sont des banques publiques, la principale étant Mega Commercial Bank. Cette dernière structure a accordé une dette de 15,4 milliards de dollars taiwanais dont 9,4 milliards (soit environ 271 millions d’euros) ont déjà été versés.