L’exploitation et l’exportation de crevettes d’aquarium

51

Sur le marché des animaux de compagnie, les poissons d’aquarium détiennent la 3e place, juste après le chien et le chat. Selon les chiffres de l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (ONUAA), la production annuelle du secteur de poissons d’agrément s’élève à 6 milliards de dollars américains, voire à 15 milliards de dollars si on y ajoute aussi celle de l’alimentation, des équipements et des accessoires comme l’aquarium, la pompe, le filtre d’eau ou les divers décors.

 

Taiwan est un producteur de poissons d’aquarium. En plus de ses ventes sur le marché domestique, l’île exporte tous les ans environ 20 millions de poissons et 18 millions de crevettes, pour une valeur totale de quelques 30 millions d’USD.

 

Le secteur piscicole sur l’île a commencé à connaître son essor suite à l’élaboration d’un type de poisson très prisé, le poisson perroquet rouge flamboyant, en 1986. Aujourd’hui, beaucoup d’exploitants se penchent sur l’élevage de crevettes naines, eu égard aux multiples qualités qu’elles présentent, à leur coût moindre pour la nourriture, à leur maintenance aisée, à leur résistance aux basses températures, à leur adaptation au déplacement sur de longues distances ainsi qu’au fait qu’elles prennent beaucoup moins de place dans l’emballage pour l’exportation.

 

Plusieurs types de crevettes développés par les chercheurs taiwanais émerveillent continuellement les fans d’animaux d’aquarium du monde entier et font grandir les chiffres d’affaires de leurs inventeurs.

 

La plupart des exploitations de poissons d’aquarium à Taiwan se regroupent à Pingtung au sud afin de profiter du climat tropical local. On y compte aujourd’hui plusieurs centaines d’exploitations de ce type.