Chouette ! Les abeilles sont sauvées malgré la lutte contre les punaises de litchis

Image:wikipedia

En Mars 2017, tout comme les printemps précédents, les litchis et les longanes en fleur étaient attaquées par la Tessaratoma papillosa, une punaise ravageuse que les Taiwanais surnomment la punaise de litchis. Cet insecte envahissant a été identifié pour la première fois à Taiwan en 1999 et depuis, il se généralise rapidement dans l’île. Son existence menace directement la culture de litchis et de longanes. Les agriculteurs fruitiers subissent des pertes et les apiculteurs sont pénalisés pour leur production de miel.

Les autorités avaient d’abord ouvert l’usage d’une vingtaine d’insecticides. Faute d’effets suffisants, en janvier 2017, elles ont même accordé le recours aux insecticides de la famille chimique des néonicotinoïdes. Résultat: vers mars et avril de cette même année, les apiculteurs du centre et du sud de l’île ont signalé la mort massive des abeilles.

Les œufs des punaises de litchis.Image: bureau agricole de Kaohsiung

Au printemps de cette année, les autorités agricoles ont décidé de se fier largement à la méthode qui était appliquée à titre d’essai l’année dernière. Cette méthode qui consiste dans l’emploi des Anastatus japonicus que les Taiwanais appellent la guêpe au ventre plat est considérée comme la méthode la plus écologique. La guêpe qui parasite des œufs des punaises de lychees réduit naturellement la population de cette punaise. Et les premiers résultats sont encourageants…la production du miel est bonne cette année dans le sud.

Guêpe au ventre plat
Image: bureau agricole de Kaohsiung

Pour en savoir davantage sur l’emploi de cette méthode pour lutter contre les punaises de lychees et d’autres techniques déployées, rendez-vous dans l’émission « Retour à la source » de ce 10 avril.