Talisman propre à Tainan : Lion mordant une épée

108
Lion mordant une épée (source : flickr

Lion mordant une épée !

Si vous vous promenez dans le vieux quartier de Anping dans la ville de Tainan, vous tomberez sur de multiples « lion mordant une épée ». Il s’agit d’un talisman propre à cette ancienne capitale de Formose. Les lions sont présentés en différentes matières, notamment en céramique, en bois et en brique. Leur taille varie beaucoup. Les plus grands couvrent la moitié d’un mur alors les plus petits ne mesurent qu’environ 10 cm de diamètre.

Parc de lions mordant une épée (source : wikimedia)

Quelle que soit leur matière, ces talismans représentent communément une tête de lion, similaire à celle utilisée pour la fameuse danse du lion traditionnelle. Cependant contrairement à cette dernière, le lion talisman tient dans sa gueule légèrement ouverte une ou deux épées disposées horizontalement. Certains lions, plus féroces que d’autres, serrent fermement l’arme avec toutes leurs dents de devant. D’autres ont l’air plutôt gentils et ne tiennent l’épée qu’avec les canines. En tout cas, chaque talisman a un design unique. On voit que chaque créateur s’est efforcé de rendre son oeuvre la plus originale possible en travaillant sur les détails. Enfin, malgré leur apparence variée, les « lions mordant une épée » ont tous la même fonction, qui est de protéger la famille qui l’expose.

Mais d’où vient cette tradition chez les habitants de Anping ?

Les chercheurs ont proposé diverses théories dont la plus convaincante est celle basée sur une habitude des soldats de la Marine de l’époque de Koxinga au 17e siècle. Ces soldats réputés pour leur bravoure étaient équipés chacun d’un bouclier représentant la tête de lion. 安平 était un port qui logeait beaucoup de marins militaires. Lorsque ces marins regagnaient leur maison pour les jours de repos, ils avaient l’habitude de laisser leur bouclier à l’extérieur en l’accrochant près de l’entrée principale et de ranger l’épée dans la bouche du lion en la faisant passer entre les dents de l’animal.
La présence de ces armes, suggérant que l’homme de la famille était vaillant, aurait permis de dissuader les malfaiteurs. Ainsi, plus tard, même les familles non militaires ont fait fabriquer des copies de ce type de bouclier à tête de lion mordant une épée pour se protéger. Petit à petit, cet objet est devenu un talisman populaire des maisons à Anping. Cette mode s’est aussi propagée dans d’autres régions si bien qu’aujourd’hui on peut aussi retrouver le lion mordant une épée dans les vieux quartiers d’autres communes.

Géomancie et protection contre les mauvaises influences

Néanmoins, ce talisman semble être particulièrement apprécié et plus largement conservé à Anping. Sur ce point, les chercheurs ont apporté leurs explications en indiquant que cela serait lié au fait que les ruelles ici sont tellement étroites que les maisons se trouvent bien souvent trop proches les unes des autres. Cette disposition peut provoquer un sentiment d’être perpétuellement menacé par les voisins. En effet, selon les théories de la géomancie chinoise, elle risque d’apporter des éléments néfastes aux habitants concernés. Le lion mordant l’épée est donc un moyen symbolique pour se prémunir des mauvaises influences de ce genre.

Boîtes aux lettres au lion mordant une épée (source : flickr)