Sortir ses poubelles à Taiwan est strictement réglementé

230
Sac poubelle dans une ruelle de Taipei (photo RTI)

Depuis la fin des années 1990 à Taiwan, une politique drastique a été mise en place pour lutter contre la crise des ordures qui frappait le pays depuis les années 1980. Peu d’espace pour stocker et traiter les déchets, des montagnes d’ordures non-triées… et aussi des odeurs pestilentielles dans les rues en été où la chaleur avait raison des sacs poubelles sortis sur un coin du trottoir en attendant le ramassage.

« Aucun sac poubelle ne touchera le bitume »

Le modèle de la capitale, Taipei, lancé en 1998 avec la formule « aucun sac poubelle ne touchera le bitume » pour lutter contre ces odeurs répugnantes est d’entrée un succès. Le ramassage est plus fréquent, annoncé par la célèbre mélodie des éboueurs reprenant dans les haut-parleurs du camion les notes de la Lettre à Elise de Beethoven, et les riverains sortent leurs poubelles au passage du camion.

Les sacs ne traînent plus en plein soleil dans les rues et tout un chacun s’y est mis, faute de quoi une amende dissuasive guette l’auteur d’un sac qui traîne ou qui « attend sans son maître » l’heure du ramassage des ordures.