Le chèvrefeuille de Chine ou médicament « fleur or-argent »

108
Fleur or-argent de chèvrefeuille de Chine (image wikimedia commons)

Le chèvrefeuille de Chine, une liane qui aujourd’hui pousse facilement partout dans le monde, est originaire de l’Asie du Nord-Est. Son nom binominal est Lonicera Japonica mais en chinois elle est surnommée la liane « qui endure l’hiver » (忍冬) puisqu’elle résiste à des températures inférieures à -30°C. La partie la plus utilisée en médecine traditionnelle est sa fleur dans sa couleur or-argent, d’om l’appellation du chèvrefeuille de Chine en pharmacopée chinoise : 金銀花, c’est-à-dire « fleur or-argent ».

La fleur or-argent est une antidote et un fébrifuge. Selon la médecine moderne, nous disons que la fleur de chèvrefeuille a des fonctions antibactériennes, antivirale, anti-inflammatoire et antipyrétique. Elle peut surtout inhiber le staphylocoque doré et les shigelles, mais aussi d’autres micro-organismes pathogène comme le virus de la grippe.

La fleur de chèvrefeuille a aussi une certaine efficacité sur la baisse du cholestérol, l’amélioration de l’hypertension et de l’artériosclérose. Elle renforce le système immunitaire en accélérant la transformation des lymphocytes et en renforçant la phagocytose des globules blancs. Elle promeut la libération de l’hormone corticotrope et inhibe ainsi remarquablement les inflammations aiguës.