Les hôpitaux taiwanais bannissent l’étage de la mort

107

Les chiffres sont parfois d’une importance déconcertante, surtout quand ils flirtent avec la symbolique, la culture et les tabous. A Taiwan – comme ailleurs – certains chiffres sont ainsi censés porter bonheur alors que d’autres sont à tout prix à éviter, le plus souvent en raison de leur prononciation qui rappellent d’autres mots…

Pas d’étage de la mort dans les hôpitaux

A ce titre, le chiffre 4 qui se prononce de la même manière que le caractère qui signifie la mort est ainsi un véritable tabou. D’aucuns ne souhaitent le voir figurer sur son numéro de téléphone ou sur sa plaque minéralogique.

A fortiori dans les hôpitaux ou cliniques dont la vocation première est de soigner les patients. Vous ne trouverez donc pas de 4e étage dans ces établissements. Vous passerez ainsi du niveau 3 au niveau 5 pour contourner le tabou de la mort.

Cette pratique n’est pas le seul apanage des hôpitaux, nombreux sont les hôtels ou grands immeubles de luxe qui font de même.