Dédale

90

Dans les collines de Kaohsiung
enfoncé jusqu’au cou dans le vert
enchevêtré jusqu’à suffocation
la liane
jetée tous azimuts
inexpugnable à rompre
ensorcelle le parcours
vrille le regard
abolit toute issue

prendre patience
et comme elle : ramper