Cherchez l’erreur avec chino’Actu !

41
Lin Jianhua, recteur de l'Université de Pékin (photo : flickr)
L’actualité de la Chine cette semaine qui nous fait « visiter » un peu de chinois, c’est un lot d’erreurs sinon fatales du moins remarquées, détournées, censurées et commentées…

Pour cela, quoi de mieux que de se pencher sur un article publié en ligne par une ligue politique universitaire qui évoque le tabou du 4 juin (date du massacre de Tian’anmen) au lieu de parler de l’événement du 4 mai… Il faut dire que les événements référencés par leur date en chinois s’écrivent succinctement en chiffres: 「五四」 (5-4) pour 4 mai ou 「六四」(6-4) pour 4 juin. Une erreur vite retirée du site avant un communiqué d’excuses qui reprend la date du 4 juin, décidément, à deux reprises et se voit lui aussi finalement censuré…

Une erreur ? Une faute ?

L’occasion de découvrir le caractère 錯 (cùo, tsùo) signifiant une erreur, une faute et plusieurs expressions relatives allant du tort jusqu’aux regrets en passant par la quasi-impossibilité de reconnaître ou avouer son erreur, pour une question culturelle de face…
Pour cela, nous suivrons aussi une autre actualité chinoise avec le recteur de l’Université de Pékin qui, à l’occasion du discours pour les 120 ans de son établissement, a voulu reprendre une image que le Président Xi Jinping avait lui-même citée. Mal lui en a pris puisqu’il a malencontreusement mal prononcé un caractère qu’il ne connaissait pour ainsi dire pas du tout. Risée des réseaux sociaux, il a finalement fait son mea culpa en corrigeant sa méprise et avouant son erreur.