Ecographie : le marché des petits bonheurs

27
Les machines à pince soulèvent un "effet rouge à lèvres" (source wikimedia)

 

Le « marché des petits bonheurs » est très lucratif en ce moment à Taiwan. Tirant sa stratégie du phénomène du rouge-à-lèvres de la grande récession mondiale de 1930 ou du phénomène du vernis à ongles du tsunami financier de 2008, ce « marché des petits bonheurs » se base non pas sur la demande des consommateurs, ni sur les biens de consommation courantes mais joue davantage sur les sentiments des consommateurs qui, même le moral économique en bernes, semblent prêts à débourser quelques sous pour un réconfort… le plus souvent éphémère.

Le magazine écographie de ce lundi revient sur ce phénomène on ne peut plus actuel dans la société taiwanaise d’aujourd’hui et tente de déficeler les stratagèmes mis en place par ceux qui tirent les ficelles de ce marché.