Les scientifiques taiwanais sont présents dans l’observation du trou noir depuis le pôle nord

84
Image: RTI

Les scientifiques taiwanais de l’Academia Sinica, de l’institut de recherche scientifique et technologique Chung-shan et de la compagnie China Steel Structure ont modifié le télescope dont le calibre est de 12 mètres de diamètre pour qu’il puisse être opérationnel sous des conditions climatiques difficiles de moins 30 degrés Celsius. Taiwan a profité de sa participation au programme nord américain ALMA, grand réseau d’antennes millimétrique/submillimétrique de l’Atacama, pour étendre la ligne de base du réseau du téléscope à environ 10 000 km de long. Chercheur de l’Academia Sinica, le responsable du projet côté taiwanais Chen Ming-tang (陳明堂) a partagé les contributions de son équipe : « Ce que j’appelle de la technologie clé, c’est avoir étendu la ligne de base au pôle nord. Sur une carte du monde, si nous relions le Chili, Hawaï et le Mexique, nous obtenons un triangle mais lorsque l’on étend la ligne de base au Groenland, le triangle est beaucoup plus large. Notre contribution est de l’élargir jusqu’au Groenland. » Le télescope du Groenland est conçu pour détecter les ondes radio des étoiles, des galaxies et des trous noirs. Il a rejoint le réseau de Télescope de l’horizon des évènements EHT en avril ce qui lui permet d’obtenir des images de haute résolution sur le trou noir supermassif comme si l’homme pouvait observer depuis la terre avec précision une balle de baseball sur la lune.