Vague de meurtres à Taiwan : la peine de mort n’est pas le bon remède

52
Chiu Tai-san (邱太三), le ministre de la justice. Image CNA

Ces dernières semaines à Taiwan plusieurs meurtres horribles se sont produits, certains impliquant même le démembrement de la victime. Devant cette vague de violence, les Taiwanais aimeraient que le gouvernement se montre plus sévère, notamment en procédant à des exécutions capitales.

Chiu Tai-san (邱太三), le ministre de la justice, a néanmoins aujourd’hui rappelé que la société taiwanaise a toujours été favorable à la peine capitale, mais que la peine de mort n’était pas la solution. Voici sa déclaration : « Le crime a des causes sociétales et les multiples pressions sur les individus créent des problèmes psychologiques. Ce n’est pas avec une décision de justice ou grâce à un peloton d’exécution que ce problème sera résolu ».

Selon lui la société taiwanaise a subi d’énormes changements lors des 10 ou 20 dernières années, tant aux niveaux de la famille ou de l’école qu’aux niveaux économique et sociétal. Tous ces changements mettent sous pression les individus et engendrent des problèmes émotionnels qui parfois aboutissent à la violence. Néanmoins la peine de mort ne résoudra aucun de ces problèmes selon lui. Même si la peine de mort est toujours en vigueur à Taiwan, le ministre de la justice a rappelé que le but du gouvernement était de l’abolir à l’avenir.