Des médecins des plantes pour lutter contre l’emploi des pesticides

77
Image: flickr

Tout comme l’homme, les plantes agricoles peuvent tomber malade ou mourir. De nos jours, l’emploi des pesticides et des insecticides est la technique de soin la plus utilisée lorsque les plantes sont malades. Néanmoins, durant le processus de culture agricole, les questions des maladies, de la qualité du sol, de la nutrition ou encore celle de la technique de culture surviennent et elles ne peuvent pas être résolues tout simplement par les pesticides et insecticides. Depuis une dizaine d’années, Taiwan évoque la possibilité de mettre en place un système de médecins des plantes. La loi sur les médecins des plantes qui a pour but de faire face aux problèmes concrets de la production en vue d’atteindre les objectifs de protection des plantes, de santé de l’homme et de l’environnement est en attente.

Tout comme la loi, le système des médecins des plantes peine à se mettre en place à Taiwan. En attendant, les autorités agricoles ont lancé des programmes d’essai à l’échelle régionale et l’Université Chung Hsing vient d’inaugurer un hôpital des plantes qui propose des consultations sur place et en ligne. Malgré les efforts publics et académiques, pour l’instant, 85% des fermiers préfèrent se renseigner auprès des boutiques de vente des pesticides et d’insecticides pour régler les problèmes de leur culture, une pratique plutôt inquiétante.

Pour en connaître davantage sur le système de médecins des plantes à Taiwan, écoutez l’émission « Retour à la source » de cette semaine.