Taiwan oeuvre pour réduire les pertes alimentaires dans le cadre de l’APEC

25
Dialogue des politiques de haut niveau de l'APEC à Taipei (photo RTI)

La commission ministérielle de l’agriculture a organisé aujourd’hui un séminaire international regroupant une centaine de représentants des secteurs publics et privés de 16 pays membres de la Coopération économique Asie-Pacifique (APEC) pour discuter de la finalisation du programme pluriannuel pour l’agriculture de l’APEC qui se tiendra cette année en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

L’occasion pour les participants de passer en revue plusieurs mesures basées sur l’expérience réussie de divers pays comme le système logistique de la chaîne du froid au Japon, les partenariats public-privé ou encore le système de banque alimentaire mis en place à Taiwan.

Durant les discussions, le vice président de la commission ministérielle de l’agriculture, Huang Chin-cheng (黃金城) a partagé l’approche de Taiwan pour réduire les pertes alimentaires et lutter contre les effets néfastes des grandes quantités de déchets : « Au niveau de la vente au détail, près de 67% du gaspillage alimentaire peut réellement être évité. Les restes des produits agricoles qui finissent souvent à la décharge où ils fermentent et pourrissent en dégageant du méthane qui est une source importante des gaz à effet de serre. »

Selon les estimations taiwanaises, les pertes et déchets alimentaires atteignent plus de 670 millions de tonnes par an dans la seule région de l’APEC, sachant que ces aliments gaspillés pourraient subvenir aux besoins de 800 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté durant un an.

Rappelons que le projet de réduction des pertes alimentaires soulevé par Taiwan au forum de l’APEC de 2013 s’inscrit dans le cadre de ce programme pluriannuel pour l’agriculture parrainé par l’APEC.