Le DPP organise un camp d’été sur la démocratisation de Taiwan

35
Luo Chih-cheng

La section internationale du parti démocrate progressiste a organisé aujourd’hui et demain un camp d’été autour du processus de démocratisation de Taiwan destiné aux étudiants étrangers. Ce camp a été appelé « Road to democracy », autrement dit « Le chemin vers la démocratie ». En tout, ce sont quelques trente étudiants étrangers en provenance de 13 pays (Guatemala, Allemagne, Indonésie, Etats-Unis, Vietnam et Mongolie, entre autres) qui y participent. Pour ce camp d’une durée de deux jours, les étudiants vont visiter la Fondation du 28 février, le Parc des droits de l’homme de Jingmei, la fondation Chilin pour l’éducation, les locaux du gouvernement du comté de Yilan ainsi que le musée Lanyang.

Luo Chih-cheng (羅致政), directeur de la section internationale du DPP, a déclaré lors de la cérémonie d’ouverture du camp d’été que l’histoire de la démocratisation de Taiwan était étroitement liée à celle du DPP. Ce parti a débuté dans la rue et nombreux sont les leaders du parti d’aujourd’hui à avoir jadis manifesté dans les rues pour s’opposer au gouvernement autoritaire de l’époque et avec l’espoir d’instaurer une vraie démocratie à Taiwan.
Luo Chih-cheng : « Le DPP a payé très cher pour le processus démocratique à Taiwan. De nombreux membres pionniers du parti ont fait de la prison durant les années les plus importantes de leur vie. Malgré cela, nous avons continué et continuons encore à nous battre pour les valeurs progressives de la démocratie telles que la liberté d’expression, les droits de l’homme et les droits des personnes LGBT. »

Selon Luo Chih-cheng, les nouvelles générations de Taiwanais font face à des menaces et des défis totalement différents, notamment la menace chinoise et son impact sur la démocratie et la liberté à Taiwan. Il a conclut en déclarant que le DPP devait chercher des solutions à ces menaces tout en préservant les valeurs auxquelles il est attaché.