HTC dispose de deux mois pour définir ses conditions de licenciement

7
HTC (Source image:CNA)

De manière inattendue, le constructeur de smartphones taiwanais HTC a annoncé hier le licenciement de 1 500 personnes de sa section de manufacture. Le maire de Taoyuan Cheng Wen-tsan (鄭文燦) a annoncé aujourd’hui avoir envoyé les agents du bureau du travail au siège de HTC pour suivre son programme de licenciement.

Cheng Wen-tsan fixe d’ailleurs la date de fin du mois pour que HTC négocie ses conditions de licenciement avec ses employés. Selon le plan annoncé hier par HTC, 1 100 employés seront licenciés le 31 août prochain, il seront suivis de 400 employés le 15 septembre prochain. En dehors de ces 1 500 employés taiwanais, HTC prévoit de faire une demande de transfert de 334 ouvriers de main d’oeuvre étrangère introduite depuis l’Asie du Sud-Est.