«Taiwan» réduit à «Taipei» aussi pour les Gay Games de Paris

40
Capture écran du site des Gay Games de Paris 2018

Les pressions chinoises ont de nouveau eu raison de l’appellation de Taiwan. Cette fois-ci cela concerne la participation des athlètes taiwanais aux Gay Games 2018 que Paris organise le mois prochain. Au départ, comme la Chine est absente de ces rencontres pour des raisons d’idéologie morale, les participants taiwanais se félicitaient de pouvoir – une fois n’est pas coutume – concourir sous le vocable « Taiwan » et arborer l’étendard national.

Cependant, le site de l’organisation qui a reçu les pressions de la Chine, s’est plié et a modifié l’appellation de l’île, « Taiwan » devenant « Taipei ». Déçu, le représentant de la délégation taiwanaise Tang Sheng-chieh (唐聖捷) n’en est pas moins déterminé à afficher Taiwan de la meilleure des manières sur la scène des Jeux : « J’emmèrerai quand même le drapeau arc-en-ciel de Taiwan et celui de la baleine symbolisant l’indépendance. Ainsi, lors des compétitions de natation ou lors de la cérémonie d’inauguration, j’espère pouvoir déployer ces deux drapeaux et afficher Taiwan au monde entier. En réalité, le statut de Taiwan sur la scène internationale est très similaire à celui des homosexuels à Taiwan, longtemps oppressés par les autorités. C’est pourquoi j’estime qu’il nous faut recevoir encore davantage d’attention. Nous devons avoir le courage de nous lever et nous battre pour revendiquer notre nom et notre identité. »

Rappelons que les 28 athlètes taiwanais participants prendront part aux disciplines de tennis de table, marathon, natation, tennis ou encore en roller. Les Gay Games de Paris 2018 proposent 36 compétitions et 15 000 athlètes de 70 pays participeront à cette rencontre qui aura lieu du 4 au 12 août.