Les pilotes taiwanais menacent de faire la grève durant la fête de la mi-automne

13
Contestation des pilotes taiwanais (photo RTI)

La contestation débutée le 16 juillet dernier avec l’ouverture d’un vote appelant les pilotes des deux principales compagnies taiwanaises à la grève s’amplifie actuellement. Dénonçant principalement les conditions de travail et la définition des jours de repos, l’Union des pilotes de Taouyan, principal syndicat des pilotes regroupant 1400 pilotes de China Airlines et de EvaAir, a annoncé aujourd’hui avoir dépassé le taux de participation de 50% nécessaire à la validation du vote qui se clôturera le 6 août prochain.
Si l’appel à la grève est confirmé, l’Union des pilotes de Taouyan n’exclut pas de lancer le mouvement durant la fête de la mi-automne qui connaît un pic de voyages dans l’année.

De son côté, le ministère des transports souhaite éviter la crise et appelle les deux parties à privilégier l’intérêt des passagers, comme l’a rapporté Lin Jun-liang (林俊良), du bureau de l’aviation civile, qui a rencontré les syndicats aujourd’hui : « Nous exhortons les employeurs, donc le patronat, et le syndicat à s’asseoir à la table des négociations et à mener une discussion de fond pour trouver un consensus qui garantisse les droits et intérêts des voyageurs. Le ministre des transports a particulièrement souligné qu’il n’exclut pas de rencontrer les syndicats et les deux compagnies EvaAir et China Airlines. »

Ce mardi 31 juillet, le personnel naviguant a également rejoint la contestation en manifestant devant le ministère du travail pour exiger une meilleure protection légale, en critiquant notamment le fait de devoir travailler parfois dans des conditions non sécuritaires, citant l’exemple des typhons où certains vols sont maintenus.