Décryptage: la démolition non déclarée d’une église à Jiaoxi fait débat

21
Eglise de Jiaoxi à moitié démolie (photo CNA)

Dans le comté d’Yilan, à Jiaoxi plus précisément, l’église catholique connaissait bien sa petite église paroissiale. La communauté chrétienne locale la connaissait par l’action des missionnaires lazaristes sur place. C’est-à-dire des prêtres de la « Congrégation de la mission ». A Jiaoxi, le premier de ces missionnaires était Hollandais et, avec les moyens du bord, il a érigé une petite chapelle, à l’architecture en forme d’éventail déplié, la seule de ce genre à Taiwan, il y a 55 ans de cela.

L’église paroissiale n’est donc pas très vieille mais très rapidement elle devient le repaire et le poumon des enfants atteints de poliomyélite. Rejetés ou éloignés des leurs dans une société qui ne savait pas les soigner, ces enfants ont trouvé un deuxième toit chez ces prêtres catholiques qui n’ont pas hésité un instant à les héberger, les prendre en charge et les conduire eux-mêmes jusquà l’hôpital de Taipei – à l’heure où Yilan en était dépourvu – pour consulter un médecin et recevoir des soins.

Cela dit, l’essentiel des soins relevant de la rééducation, il était difficile de mettre un véritable centre en place. Et, malgré la petite envergure de la chapelle, les Lazaristes ont décidé d’équiper comme ils le pouvaient leur centre – donc la chapelle elle-même – du matériel de rééducation de ces enfants atteints de polio, pour qu’ils apprennent à se tenir debout ou à marcher, malgré la maladie.

Tous ces efforts sont donc inscrits dans les murs de cette église paroissiale de Jiaoxi, ou plutôt ils l’étaient… jusqu’à ce qu’elle soit en partie démolie, ce qui crée un scandale, un débat qui reste à régler mais où les différents acteurs se rejettent la pierre jusqu’à maintenant…

Retrouvez les détails du dossier dans le Décryptage de ce mercredi.