Fièvre dengue: touché, le nord de Taiwan craint une épidémie

24
Attention à la fièvre Dengue (photo CNA)

Le nord de Taiwan est actuellement touché par une épidémie de fièvre dengue qui sévit durement notamment dans le Nouveau Taipei et la capitale, ce qui est très problématique quand on sait que le virus se propage rapidement et que ces deux super mégapoles comptent à elles seules plus de 5 millions d’habitants.

Depuis début juillet, le centre de contrôle des maladies recense déjà 12 cas confirmés de fièvre dengue parmi lesquelles 11 se sont déclarés localement, et un seul cas importé. Les deux nouveaux cas confirmés hier appartiennent à deux types du virus, donc deux souches différentes même si l’origine de l’infection n’est pas établie à l’heure actuelle, ce qui rend – du reste – encore plus difficile le travail de désinfection et la lutte contre le virus pour contenir au mieux l’épidémie.

Le centre de contrôle des maladies n’a pas attendu pour mettre en place rapidement un groupe ad hoc constitué d’une vingtaine d’experts spécialistes de la prévention de la fièvre dengue.

Les cas de dengue sont fréquents à Taïwan durant les mois d’été, en particulier dans le sud de l’île, mais cette année la situation se révèle plus inquiétante dans le nord. Si la maladie n’est en général pas mortelle, l’épidémie actuelle fait craindre le pire aux autorités avec les démons de 2015 où le sud du pays, et principalement Tainan, avait enregistré plus de 21 000 cas dont 60 décès pour un total de 45000 cas dont 218 mortels en 2015, ce qui reste la plus importante épidémie de dengue depuis 18 ans à Taiwan. Une année qui avaient été classée noire par l’OMS pour toute l’Asie où la fièvre dengue atteint ordinairement environ 2 millions de personnes chaque année depuis le Cambodge jusqu’à Taiwan en passant par l’Indonésie, le Vietnam, la Malaisie, etc.

Prévention, lutte, sensibilisation… les autorités sanitaires sont sur le pied de guerre pour l’épidémie qui se propage dans le nord de Taiwan en ce moment. Point complet sur la situation dans le Décryptage de ce jeudi.