Le salut de l’économie taiwanaise passe-t-il par le Sud-Est asiatique?

34
Mémorandum de coopération entre la CPC de Taiwan et SOVICO du Vietnam, un des fruits de la politique économique vers le Sud (crédit image Foter)

Depuis le lancement de la nouvelle politique vers le sud en 2016, les opportunités économico-commerciales n’ont cessé d’être prônées par le gouvernement qui encourage les investisseurs taiwanais à se lancer dans cette mouvance pour redorer le blason des affaires taiwanaises et tenter de redynamiser l’économie taiwanaise qui, jusque là, reste en-deçà des espérances et à la traîne face à ses concurrents.

Pour les économistes, si la nouvelle politique vers le Sud est une aubaine à bien des égards et notamment pour minimiser l’impact de la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, il faut aussi faire preuve de prudence et analyser tous les aspects des investissements bilatéraux sur les moyen et long termes pour les hommes d’affaires. Par exemple, les investissements bilatéraux n’ont déjà plus le vent en poupe et accuse une chute de plus de 30%.

Point non négligeable non plus: l’absence de représentation diplomatique se conjugue avec l’absence de garantie de protection et de recours en cas de difficultés majeures.

Découvrez notre analyse complète dans l’émission « éco-graphie » de ce lundi 20 août.