IKEA est la nouvelle cible de la Chine dans sa guerre contre l’appellation de Taiwan

22
Enseigne IKEA (source photo AFP)

Après les compagnies aériennes, la Chine exerce sa pression sur IKEA. La célèbre enseigne de mobilier se retrouve dans le collimateur du journal chinois patriotique Global Times qui dénonce l’utilisation abusive de la mention « Taiwan » ou « made in Taiwan » sur le site internet d’IKEA.

Le Global Times exige ainsi une correction adéquate de la part d’IKEA, ce dernier répondant que les mentions « Taiwan » ou encore « Hong Kong » ne désignaient pas une nation mais un lieu. Néanmoins, le quotidien chinois critique cet usage, ajoutant qu’outre Taiwan et Hong Kong, tous les autres noms de la liste du site d’IKEA sont des noms de pays et non uniquement des lieux.

Et le Global Times accentue sa pression en concluant que « IKEA se joue de nous depuis de nombreuses années sous nos yeux ». En plus d’un changement d’appellation, il exige de l’enseigne de mobilier de reconnaître et d’appliquer le principe d’une seule Chine.