Taiwan au forum des îles du Pacifique

49
Inauguration du Forum des Iles du Pacifique à Nauru (image AFP)

Depuis lundi et jusqu’à demain se tient la 49e édition du FIP qui est accueilli cette année à Nauru. Le climat est de nouveau la principale préoccupation de cette instance de coopération politique et économique dans le Pacifique qui réunit 18 pays membres.
Réunis sur le thème « construire un Pacifique fort: nos peuples, nos îles, notre volonté », les 18 leaders des îles du Pacifique discutent des décisions communes en matière environnementale, climatique et d’hygiène sanitaire.

Taiwan participe à ce forum depuis 1993 en tant que « partenaire de dialogue » au même titre que d’autres pays parmi lesquels… la Chine.

Et dès l’inauguration de ce 49e forum, les débats et échanges ont été houleux, avec les considérations politiques en filigrane puisque le pays hôte, allié fidèle de Taiwan, avait refusé d’accorder un visa diplomatique à la délégation chinoise qui a dû se contenter d’un visa ordinaire et qui s’est vu refuser le droit à la parole par le président nauruan Baron Waqa qui a demandé au chef de la délégation chinoise d’attendre la fin de séance pour s’exprimer, ce que la Chine a vécu comme un affront, choisissant de sortir de la salle.

Le forum a finalement repris ses droits pour discuter essentiellement du changement climatique et du réchauffement qui affecte directement ces petits Etats insulaires du Pacifique. Taiwan qui compte de nombreux alliés joue son rôle d’ami fidèle et sa carte diplomatique pour épauler ces états particulièrement préoccupés à trouver des solutions durables, et surtout de lever des fonds pour se prémunir des effets du changement climatique.

D’où l’assistance de Taiwan visant à mieux surveiller l’océan et le climat mais aussi soucieux des autres soucis des îles de la région : contrôler la pêche, surveiller les trafics, améliorer les conditions d’hygiène, notamment en luttant contre l’obésité qui touche gravement toute l’Océanie. Et cette situation permet à Taiwan d’affirmer son rôle d’ami en assumant son engagement renouvelé dans les coopérations, dans l’aide aux habitants et dans le développement durable du pays.

D’ailleurs, c’est le chef de la diplomatie Joseph Wu qui dirige la délégation taiwanaise à Nauru dans le cadre de ce forum.