La fuite des talents du secteur des semi-conducteurs au profit de la Chine sera de moins en moins inquiétante

8
Puces semi-conducteurs (Source image:CNA)

Ce constat a été évoqué par le responsable du centre sur la stratégie internationale sur les sciences et les technologies de l’ITRI, Ray Yang (楊瑞臨), au sujet des talents taiwanais. Ray Yang a indiqué que la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine et le grand plan « Made in China 2025 » ont sensibilisé la Chine à l’importance de consolider le fondement de son secteur des hautes technologies. Les talents s’inscrivent bien entendu comme l’élément crucial du développement du secteur des hautes technologies. Se privant des talents américains, l’Empire du milieu doit désormais se tourner vers les talents coréens, japonais et taiwanais. A ce propos, le responsable du centre sur la stratégie internationale sur les sciences et les technologies estime que le cadre taiwanais pour les talents reste plus complet : « Nos talents évaluent la situation dans son ensemble. Considérant la complétude du cadre à Taiwan, les talents des semi-conducteurs jouissent d’une grande potentialité et de liberté à Taiwan alors qu’ils risquent de rencontrer certains obstacles en Chine. Pour ces raisons, J’estime qu’il sera de plus en plus difficile pour la Chine d’attirer massivement des talents taiwanais. » Ray Yang déclare qu’il sera cependant intéressant de suivre l’évolution des talents japonais et coréens.