Les conseillers de l’opposition de Tainan manifestent devant la représentation japonaise

84
Source image : facebook Hsieh Lung-chieh (謝龍介)

Moins d’un mois après l’inauguration de la statue représentant une femme de réconfort à Tainan, une vidéo affichant un Japonais mimant un coup de pied à cette statue a été dévoilée. Ce Japonais est Mitsuhiko Fujii qui, au nom de 16 groupes japonais s’opposant à l’histoire des femmes de réconfort, est à Taiwan pour soumettre une lettre au parti Kuomintang qui est à l’initiative de cette statue de femme de réconfort.

Ce matin, les conseillers municipaux du parti KMT de Tainan accompagnés des représentants des associations pour la défense des droits des anciennes esclaves sexuelles de l’armée japonaise ont manifesté devant la représentation japonaise à Taiwan. Huang Chu-chen (黃淑貞), une représentante de défense des droits des anciennes femmes de réconfort a exprimé sa position : « De manière inexplicable, il vient à Taiwan pour asséner un coup de pied à la statue. C’est comme s’il piétinait la dignité des Taiwanais, surtout celle des femme. Après tant d’efforts durant toutes ces années, après la démocratisation, comment un geste pareil peut-il encore arriver ? Ce qui compte pour nous, c’est de parler uniquement des faits, l’histoire est déjà passée mais la vérité doit perdurer. »

La diplomatie taiwanaise a réitéré aujourd’hui sa position en demandant à ce que cette question soit traitée de manière rationnelle.