La protagoniste taiwanaise des « mariages chinois de Tours » arrêtée dans le sud de la France

51
Lise Han lors du procès des mariages chinois de Tours en 2015 (archive AFP)

Lise Han, amante de l’ancien sénateur-maire de Tours Jean Germain, était recherchée depuis sa condamnation à trois ans de prison ferme dans le procès des « mariages chinois » de Tours. Elle vient d’être arrêtée dans le sud de la France par la police qui surveillait ses mouvements après avoir repéré sa trace.

Jean Germain et Lise Han étaient sur le banc des accusés du dossier des « mariages chinois de Tours » pour leur rôle présumé dans l’arrangement de ces noces en groupe et avoir perçu illégalement de l’argent en marge de ces arrangements.

Si l’ancien élu français s’était donné la mort lors du procès en première instance, la procédure judiciaire a poursuivi son cours et Lise Han avait même vu sa peine alourdie par la Cour d’appel d’Orléans en février dernier, la condamnant à quatre ans de prison dont trois ans ferme pour prise illégale d’intérêts et escroquerie en tant que gérante de la société chargée de l’arrangement des voyages de touristes chinois pour des noces dites romantiques en lien avec les services de la municipalité de Tours.

Absente du procès, la Taiwanaise était activement recherchée ces derniers mois suite au dépôt d’un mandat d’arrêt contre elle délivré par la Cour de Justice.