Les Etats-Unis annoncent une vente d’armes à Taiwan

20
Un F-16 de l'armée de l'air de la ROC-Taiwan (image Wikimedia Commons)

Le département d’Etat a approuvé la vente de pièces détachées et de pièces de rechange pour les avions de chasse et de transport F-16, C-130 et F-5 à Taïwan pour un montant de 330 millions de dollars, ont annoncé hier les Etats-Unis par le biais d’un communiqué au moment même où les tensions avec la Chine sont à leur comble. « La vente proposée va contribuer à la politique étrangère et à la sécurité nationale des Etats-Unis en aidant à améliorer les capacités de sécurité et de défense du destinataire, qui a toujours été et qui reste une force importante de stabilité politique, d’équilibre militaire et de progrès économique dans la région », précise le communiqué.

Taiwan reconnaissant de cette autorisation

La présidence et la diplomatie y sont allés de leur expression de reconnaissance et gratitude auprès des Etats-Unis pour cette décision, rappelant qu’il s’agit de ventes d’armes défensives demandées par Taipei pour répondre aux besoins de la Défense et de la sécurité régionale, saluant le fait que, malgré les fortes pressions, les Etats-Unis honorent leurs promesses inscrites dans le Taiwan Relations Act et dans les « six garanties » qui régissent les relations bilatérales depuis que Washington et Pékin entretiennent une reconnaissance officielle. Le porte-parole présidentiel taiwanais Huang Chung-yen (黃重諺) a déclaré que des capacités d’auto-défense fortes permettront aux Taiwanais d’être plus confiants face aux défis de sécurité auxquels fait face Taiwan.

Pékin fustige le décision de Washington

L’annonce intervient alors que la Chine et les Etats-Unis sont en froid commercial et même diplomatique, en témoignent les nouvelles sanctions commerciales appliquées depuis lundi dernier et les sanctions financières infligées à l’armée chinoise en réponse aux armements achetés à la Russie en début d’année.
Quant à cette annonce de vente d’armes, la Chine n’a pas tardé à condamner ce projet, exprimant son « fort mécontentement » au département d’Etat américain par le biais du porte-parole des Affaires étrangères de la Chine, Geng Shuang qui exhorte « la partie américaine à retirer ce projet de vente d’armes et à stopper tout contact militaire » avec Taiwan.

Retour en détails sur ce dossier de vente d’armes approuvé par l’administration Trump à Taiwan dans le Décryptage de la rédaction.