Nuit blanche, peinture taiwanaise à New York et les lanternes de Taipei

27
Le métro new-yorkais redécoré par l'artiste taiwanais Chiang Meng-chih (江孟芝) (Image du bureau du tourisme)

Les aborigènes taiwanais envahissent le métro new-yorkais

Depuis quelques jours, on peut observer dans le métro new-yorkais des wagons aux couleurs tape à l’œil avec des portraits d’aborigènes taiwanais souriants. C’est l’œuvre de Chiang Meng-chih (江孟芝), l’artiste taiwanais originaire de la tribu des Amis. Bastien vous en raconte un peu plus dans Les Incultes du jour.

Koxinga Z

Cet étrange nom, c’est celui de la BD taiwanaise de Li Lung-chieh (李隆杰) qui a remporté le grand prix du Golden Comic Awards de Taiwan. Les Incultes vous parlent de cette BD, dessinée dans le style japonais des mangas, qui retrace l’histoire de Koxinga, jeune chinois de la dynastie des Ming, s’opposant au dernier gouverneur hollandais à Taiwan, Frederick Coyett.

Retour sur la Nuit blanche de Taipei

Fabien reviendra sur la Nuit Blanche Taipei 2018 qui a eu lieu à Taipei hier soir et toute la nuit. Au programme cette année : des artistes venus des 4 coins du monde, pas mal d’artistes français et beaucoup, beaucoup de monde dans le quartier de Yuanshan et sur l’avenue Zhongshan, où se produisaient cette année les performances et les spectacles. En même temps que les artistes français se produisaient à Taipei, deux vidéastes taiwanais ont participé à la Nuit Blanche de Paris, avec deux vidéos projetées aux Invalides.

Les habitants de Taipei invités à décider du sort des lanternes individuelles traditionnelles

c’est par un vote électronique sur la plateforme de la municipalité que les résidents de la capitale taiwanaise sont invité à se prononcer sur la question de mettre un terme ou non à la distribution des petites lanternes à l’effigie de l’animal zodiacal de l’année au moment du traditionnel festival des lanternes. L’initiative lancée par un groupe défendant un environnement plus écologique et moins de gaspillage veut supprimer cette pratique qui existe depuis 1997 mais d’un autre côté, les nostalgiques de la formule veulent pouvoir encore en bénéficier pour les enfants… Un vote citoyen est donc ouvert jusqu’au 14 octobre pour tout résident de Taipei de 7 ans et plus! Les Incultes vous détaille les dessous et les enjeux de ce i-voting municipal.