La guerre commerciale sino-américaine ne devrait pas affecter Taiwan trop durement

17
Guerre commerciale sino-américaine (image : flickr)

Alors que la guerre commerciale sino-américaine fait rage, le nouveau gouverneur de la Banque centrale de Taiwan Yang Ching-Long (楊金龍) s’est aujourd’hui exprimé devant le Comité des affaires financières du Yuan législatif en commentant son rapport d’activité présenté au Comité. Il a observé que les économies émergentes comme le Sri Lanka, l’Afrique du Sud, l’Argentine, le Pakistan, l’Egypte, la Turquie ou encore l’Ukraine étaient confrontées à un risque de change, mais que Taiwan et la Corée du Sud étaient relativement moins exposés et que le cours du nouveau dollar taiwanais était particulièrement stable.

 Il a rappelé la crise financière d’il y a dix ans : « Si on se souvient des exemple passés, de la grosse crise financière de 2008 et de 2009, on peut se rappeler que Taiwan a traversé la crise avec une grande stabilité. Même si l’économie taiwanaise connaissait une forte baisse, la fluidité de la monnaie était suffisante, et en particulier la fluidité des devises étrangères ».

Quant à savoir si, en cas de dépréciation continue du renminbi chinois, des ajustements étaient envisagés, Yang Ching-Long a répondu que la Banque centrale taiwanaise était très flexible dans sa gestion des réserves de devises étrangères et qu’elle agirait en fonction de la situation.