Les condamnations sous le régime de la terreur blanche finalement annulées

18
Tsai Ing-wen lors de la cérémonie (Image CNA)

La commission ministérielle pour la justice transitionnelle a organisé aujourd’hui une cérémonie d’annulation des condamnations pénales effectuées pendant la période de la terreur blanche, rétablissant ainsi la justice pour 1270 victimes politiques. Jusqu’ici, les victimes et leurs familles avaient été dédommagées mais jamais les condamnations injustes n’avaient été annulées.

Huang Huang-hsiung (黃煌雄), le président de la commission, a indiqué que ce n’était qu’un début et espère de plus grandes avancées dans l’établissement de la justice transitionnelle. Il a ajouté qu’il y aura d’autres vagues d’annulation avec l’objectif de réparer les injustices subies par environ 10 000 victimes.

La présidente Tsai Ing-wen (蔡英文) s’est exprimée pour l’occasion, présentant ses excuses aux victimes au nom du gouvernement : « Au nom du gouvernement, je présente mes excuses officielles au docteur Yan ainsi qu’à tous ceux qui ont attendu si longtemps. Je suis désolée de vous avoir fait attendre si longtemps, ce jour arrive trop tard, mais il est au moins finalement arrivé. La justice transitionnelle dans le pays a pris du retard, mais à partir de maintenant, nous allons fournir des efforts tous ensemble pour ne pas faillir. »


Elle a ajouté que la justice transitionnelle ne peut être stoppée et que la démocratie ne reculera pas. Le gouvernement s’efforcera de ne pas oublier les heures sombres de l’île et continuera à travailler pour la réconciliation.