Le caractère 五: cinq

58

Le caractère chinois  qui signifie « cinq » puise ses origines dans les principes de base de la pensée chinoise. Il représente en effet dans sa forme ancienne complexe l’association du  (yin) et du  (yang). Alors le chiffre cinq s’enracine sur cette vision du cosmos chinois où le  et le 陽 produisent ce qu’on appelle les 五行 ou cinq phases que sont les cinq éléments.

Le chiffre cinq correspond ainsi, étymologiquement, aux éléments qui couvrent l’ensemble du monde sensible. Quant à sa forme actuelle, on remarque deux traits comme le chiffre deux : . Ils symbolisent deux choses : soit le ciel et la terre, selon l’acception la plus communément partagée, soit les deux principes  et  que l’on retrouverait ainsi simplifiés. Entre ces deux traits horizontaux se dessinent deux autres traits, l’un vertical et l’autre, à l’origine courbe ou diagonale venant comme tracer une croix avec le trait vertical. Puis, avec la formalisation du tracé, ce trait s’est transformé en une sorte de coude traçant d’abord un trait horizontal entre les deux traits du ciel et de la terre avant de tourner à l’angle droit vers le bas et rejoindre le trait de la terre. L’image de la croix reste présente dans ce caractère ainsi tracé, la croix étant d’ailleurs homophone du caractère  et qui semble en être une forme ancienne. Attention toutefois à ne pas le confondre avec la chiffre romain X qui lui, désigne 10 et non pas 5. Cette croix, , nous ramène selon certains experts, aux 5 éléments, les fameux 五行 en cela que la croix dessinerait quatre bras unis en un centre.

Enfin, toujours dans le même ordre d’idée dont toutes se recoupent sans se répéter avec exactitude, le caractère 五 désignant le chiffre cinq dessinerait au départ une main entière (pour symboliser les 5 doigts), se rapprochant alors du caractère  (zhèng) et économisant alors la confusion d’un pinceau du calligraphe qui allongerait 5 traits horizontaux pour compléter les chiffres basés sur le chiffre « un ».