Défaillance technique ou erreur humaine ? La cause de l’accident du train Puyuma reste à déterminer

48
L'enquête sur le déraillement se poursuit (Image CNA)

Le premier ministre William Lai Ching-te (賴清德) a indiqué les premières conclusions du groupe d’enquête ad hoc constitué par le gouvernement sur le déraillement du train Puyuma survenu dimanche dernier : « L’enquête de ce groupe se rapproche de celle effectuée par le ministère de la Justice. Les deux s’orientent vers un excès de vitesse dans le virage. Nous voulons laisser au ministère de la Justice suffisamment de temps pour préserver les preuves nécessaires à ses enquêtes judiciaires ultérieures. »

Le responsable du groupe d’enquête administrative Wu Tze-cheng (吳澤成) a déclaré aujourd’hui que le système ATP, c’est-à-dire la protection automatique du train, n’a pas agi au moment de l’accident ajoutant que d’autres enquêtes sont nécessaires pour savoir si ce dysfonctionnement vient d’une défaillance mécanique ou d’une erreur humaine. Les procureurs qui mènent l’enquête sur cet accident indiquent que le conduteur a reconnu avoir coupé le système ATP en gare de Daxi soit à 40 km avant la gare de Xinma pour cause d’anormalité au niveau de la puissance motrice. Néanmoins, le conducteur déclare avoir eu l’accord de l’aiguilleur avant d’arrêter le système ATP. L’enquête doit se poursuivre encore pour déterminer la cause de cet accident qui a coûté la vie à 18 personnes.