Qui du DPP, du KMT ou du New Power Party sera vainqueur?

27
Image CNA archives

Dans 23 jours, les Taiwanais éliront leurs nouveaux maires, conseillers municipaux, chefs de village ou chefs de quartier. Ces élections locales quadriennales sont largement considérées par les Taiwanais comme une avant-première des élections présidentielles de 2020. Outre les deux camps politiques classiques, la force du New Power Party, le troisième parti parlementaire dont la formation a largement profité du mouvement étudiant des tournesols de 2014 est également très suivie.

Le mouvement étudiant des tournesols marqué par l’occupation du Parlement pour s’opposer à l’accord interdétroit sur les services en mars 2014 a revêtu un impact considérable sur l’échiquier politique taiwanais. Lors des élections locales de fin 2014, le Parti démocrate progressiste a remporté 13 des 22 comtés et villes avec 47,55% des suffrages contre 40,7% des suffrages pour le Parti KMT qui n’a conservé que 6 villes et comtés sous sa houlette. La victoire du DPP lui a permis de remporter haut-la-main les élections présidentielles de 2016. C’est d’ailleurs la première fois de l’histoire que le parti démocrate progressiste trentenaire gouverne entièrement le pays que ce soit au niveau central, local ou parlementaire. Les élections locales de cette fin d’année sont ainsi en quelque sorte un vote de mi-mandat pour le parti au pouvoir.

Néanmoins, à moins d’un mois des élections, les deux principaux camps politiques font tous deux face aux divisions internes avec le départ de plusieurs candidats…