Taichung à l’assaut de la machinerie intelligente

28
machinerie (source Huang Ming-tang)

La machinerie intelligente redore son blason

Le ministère de l’économie a récemment publié les statistiques du secteur des machines-outils qui était en berne depuis 3 ans avec une croissance négative en 2015 et 2016. Mais grâce à la production automatique et intelligente, le secteur taiwanais qui a emboîté le pas de cette tendance a réussi à relancer la croissance, une dynamique amorcée durant l’exercice 2017 et qui se confirme pour cette année.
Portée par la production intelligente qui se concentre sur la fabrication à l’aide d’outils connectés à internet, la valeur des machines-outils a rebondi ces 14 derniers mois de manière continue pour se chiffrer à 136,5 milliards de dollars taiwanais à l’année (4,45 milliards US$), soit une croissance à deux chiffres, précisément à 10% par rapport à l’année précédente.

La restructuration industrielle épaulée par l’Etat

En réalité, tout le secteur de la « Machinerie intelligente » entre dans le cadre du plan 5 + 2 des industries innovantes promues par le gouvernement actuel et qui est en fait une version améliorée et étendue de l’initiative des Industrie 4.0 lancées sous le gouvernement précédent et qui s’avère porteur. Le secteur de la machinerie taiwanaise espère même atteindre une valeur de production de l’ordre de 40 milliards US$ dans son ensemble.
Ce plan gouvernemental vise d’ailleurs à tirer parti des compétences de Taiwan en matière des TIC et de machinerie en développant ces atouts par le biais de recherches et de ressources partagées pour intégrer à tous les niveaux les tendances à l’automatisation et aux modèles intelligents. Grâce au soutien du gouvernement, les PME, dont les budgets de R & D sont inévitablement plutôt maigres, bénéficient des dernières évolutions de l’industrie 4.0 pour prendre part à ce nouveau dynamisme et augmenter leurs bénéfices tout en renforçant la compétitivité de l’industrie manufacturière du pays.

Au menu de cette tendance : l’internet des objets (IoT), l’automation, la robotique, les big data, l’IA, la connectivité… autant de technologies pour créer des systèmes de production qui soient flexibles, personnalisables, s’améliorant automatiquement et interconnectés.

Une aubaine pour le secteur, un nouvel horizon qui a trouvé un nouveau soutien  en début d’année avec l’assouplissement de recrutement des talents étrangers dans les industries taiwanaises et qui trouve un nouvel écho à Taichung, supermunicipalité du centre de l’île qui souhaite promouvoir la machinerie intelligente.

Taichung veut s’ériger en capitale mondiale du secteur

La ville de Taichung comptant bien profiter de ces atouts et de ses parcs industriels déjà florissants affiche son objectif de devenir un leader mondial de la machinerie intelligente. En effet, la supermunicipalité est le centre bien fourni de l’industrie de la machinerie de Taiwan, sans oublier son pôle naissant aérospatial et bien évidemment le secteur primordial des TIC dont la route mène toujours à Taichung, la Rome des TIC. De tous ces ingrédients réunis résulte un programme de promotion des machines intelligentes supervisé par le ministère de l’économie et de son bureau du développement industriel en partenariat avec la supermunicipalité et le centre de recherche et de développement sur les machines de précision (PMC).