La peste porcine africaine en Chine, une menace récurrente

73
Situation de la peste porcine africaine (Source image : FAO)

Officiellement jusqu’à aujourd’hui, la peste porcine africaine n’est pas encore arrivée sur le territoire taiwanais. Néanmoins, cette épidémie qui se propage continuellement en Chine représente une véritable menace pour Taiwan surtout considérant l’importance que représente l’élevage de porc pour l’île. En réalité, pendant longtemps, la viande de porc a été le produit agricole ayant le plus de valeur à Taiwan.
Le secteur se portait bien jusqu’à ce qu’il soit touché par la fièvre aphteuse en 1997. A cause de cette maladie, toute exportation a été suspendue et les prix de la viande de porc ont immédiatement été divisés par deux. L’apogée de l’élevage porcin date de 1986. A l’époque, Taiwan élevait 14 millions de têtes dont la valeur était de 88,6 milliards de dollars taiwanais. 40% de ces cochons étaient exportés au Japon. A cette époque-là, un cochon sur deux au Japon provenait de Taiwan.

La fièvre aphteuse a tout changé et il a fallu 21 ans pour que Taiwan soit enfin listé comme un pays où le vaccin contre la fièvre aphteuse n’est plus obligatoire. C’est en juillet de cette année 2018 que l’OIE, l’organisation mondiale de la santé animale a reclassé Taiwan après une succession d’inspections. Quant à l’origine de cette épidémie en 1997, la comparaison des virus laisse penser qu’il s’agissait d’une infection depuis la Chine. Pour le secteur d’élevage porcin, la fièvre aphteuse est une leçon à 170 milliards de dollars taiwanais (4,85 milliards d’euros). Aujourd’hui, le secteur qui ne compte plus que de 6 millions de têtes fait face à la peste porcine africaine dont la propagation se poursuit en Chine depuis le mois d’août.