Revue Asie-Pacifique du 20 novembre 2018 : Bilan du forum et du sommet de l’APEC

49
Photo de famille 2018 des dirigeants de l'APEC (Image : CNA)

Le sommet de la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique, ou APEC, s’est achevé avant-hier (dimanche 18) à Port Moresby, la capitale de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Malgré toutes les discussions qui ont eu lieu lors de la semaine du forum, qui a commencé avec la réunion ministérielle annuelle, ce sont plutôt les tensions sino-américaines et en particulier le sommet des dirigeants de clôture du weekend dernier qui marquera les esprits. Car le sommet des dirigeants des 17 et 18 novembre s’est illustré par l’échec de publier une déclaration commune, une première pour un sommet de l’APEC.

Le sommet ayant été boudé par Vladimir Poutine et Donald Trump, le président chinois Xi Jinping est apparu comme la vedette des débats en se positionnant comme le défenseur du multilatéralisme et de l’ouverture, en contraste avec la politique protectionniste des Etats-Unis, représentés sur place par le vice-président américain Mike Pence. On se penche dans ce décryptage sur la préparation de l’événement en Papouasie-Nouvelle-Guinée, une préparation coûteuse et polémique pour le pays le plus pauvre des 21 membres de l’APEC. C’est aussi l’occasion de revenir sur les tensions et les luttes d’influence qui ont dominé le sommet des dirigeants, mais aussi sur les succès du forum.