Taiwan souhaite passer par l’APEC pour rejoindre l’Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP)

21
(Image d'archive RTI)

Les ministères des Affaires étrangères, de l’Economie et la commission de Développement national ont, lors d’une réunion ministérielle, exposé un bilan d’action de la délégation taiwanaise au forum de l’APEC, qui se sont tenus la semaine dernière à Port Moresby en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Le premier ministre William Lai (賴清德) a indiqué espérer que Taiwan puisse accéder à la deuxième phase des discussions pour rejoindre cet accord qui devrait entrer en vigueur le 30 décembre de cette année.

Le PTPGP, né après le TPP, l’accord de Partenariat transpacifique, dont les États-Unis de Donald Trump s’étaient  retirés dès la première semaine de son mandat, rassemble 11 pays : Australie, Brunei, Canada, Chili, Japon, Malaisie, Mexique, Nouvelle-Zélande, Pérou, Singapour et Vietnam. Une fois entré en vigueur, il s’agira d’un des plus importants accords de libre-échange au monde

Pour ce qui est de savoir si le secteur agricole taiwanais est prêt pour un tel accord, le ministre sans porte-feuille John Deng (鄧振中) a assuré que les produits agricoles du pays avaient considérablement gagné en compétitivité, faisant de Taiwan un pays exportateur et non plus importateur dans ce domaine.

« Etant donné que l’accord devrait entrer en vigueur fin décembre, il y aura une première baisse des droits de douane pour les pays signataires. Puis il aura une deuxième phase de baisse des taxes. Après cela les pays membres peuvent accélèrer la promotion du PTPGP. D’après nos informations obtenues qui ne doivent pas être éronnées, les pays membres discuteront de la procédure d’admission des autres économies une fois que le PTPGP sera entré en vigueur. Par conséquent, à l’heure actuelle, les pays membres ne sont pas en mesure de nous indiquer la procédure d’admission à l’avenir. »