Le premier ministre fait le mea culpa du DPP et du gouvernement

18
(image CNA)

Le Premier ministre William Lai s’est exprimé aujourd’hui au cours d’une conférence de presse au Yuan Exécutif. Il a attribué le revers enregistré par le DPP lors des élections locales du mois dernier à une gouvernance qui ne répondait pas aux besoins urgents du public.

Le premier ministre a reconnu plusieurs torts au gouvernement au cours des deux dernières années. Selon lui le gouvernement n’a pas été suffisamment en contact avec le public et n’a pas été en mesure de lutter contre la propagation des fausses informations. L’exécution des politiques a manqué de planification tandis que les méthodes employées pour la réforme ont sucité la colère. La coordination entre les pouvoirs législatif et exécutif devrait également être améliorée, d’après lui.

Lai a déclaré que le public n’a pas ressenti la croissance économique en raison de la transformation de certains secteurs, alors que le pays a rendu un bilan économique plutôt possitif. Selon lui l’économie locale est assez robuste, mais plusieurs industries, telles que l’agriculture et le tourisme, ont nourri la colère des Taiwanais.
William Lai : «Même si le déséquilibre entre la production et la distribution de produits agricoles locaux est un problème qui existe depuis longtemps, les mesures précédemment prises par le gouvernement ne fonctionnent plus. Le gouvernement n’a pas réussi à se préparer à l’avance et n’a pas non plus recueilli suffisamment d’informations. Les droits des agriculteurs et des pêcheurs n’ont pas été pris en considération à temps. Au cours des deux dernières années, les comtés et les villes tributaires du tourisme et qui vivent principalement de cette ressource, ont perdu des opportunités commerciales parce que la Chine a réduit le nombre de ses touristes dans le cadre d’un boycott de Taiwan. Même si la nouvelle politique vers le Sud a permis d’attirer de nouvelles clientèles, ces dernières se concentrent essentiellement dans le nord et le centre du pays et le sud et l’est de l’île sont lourdement touchés par cette diminution de touristes. ».

Lai a ajouté que parmi les autres torts du gouvernement figurait la manière dont celui-ci a géré la réforme des retraites, les droits des travailleurs, la question du nucléaire et la préparation des élections.

Il a enfin déclaré que son cabinet et lui-même démissionneraient au moment opportun.